Compte tenu de l’évolution rapide de la situation des infections à COVID-19, des mises à jour quotidiennes sont fournies sur les sites Web du gouvernement de l’Ontario et du gouvernement du Canada. Les inscrits sont encouragés à utiliser ces sources fiables pour se tenir au courant de la situation et des conseils pour les professionnels de la santé.

Le ministère de la Santé a également mis en place une ligne directe pour les fournisseurs de soins de santé au 1-866-212-2272 que vous pouvez appeler si vous avez des questions ou des préoccupations spécifiques concernant votre pratique.

Cette situation présente une excellente occasion de revoir les politiques et procédures de prévention et de contrôle des infections dans votre environnement de travail. Que vous travailliez dans un hôpital, une agence, une clinique communautaire ou un cabinet privé, nous vous encourageons à discuter avec vos collègues, gestionnaires et directeurs (le cas échéant) des mesures que vous pouvez prendre pour aider à réduire le risque de propagation des infections. Notez que certains paramètres auront déjà un protocole pour gérer ces situations.

Les psychothérapeutes autorisés sont encouragés à envisager de mettre en place les mesures suivantes jusqu’à ce que le risque passe:

  • Dépistage actif des clients par téléphone avant de planifier ou de confirmer des rendez-vous pour tout symptôme et antécédents de voyage pouvant être liés à COVID-19
  • Demander aux clients souffrant de fièvre, de toux ou de difficultés respiratoires de prendre d’autres dispositions appropriées pour les rendez-vous, y compris les rendez-vous à distance ou le report de rendez-vous pour une date ultérieure
  • Afficher des panneaux dans votre zone d’accueil identifiant les symptômes et demandant aux clients de s’identifier s’ils en ressentent
  • Assouplir les politiques de rééchelonnement et d’annulation des rendez-vous jusqu’à ce que le risque soit passé, par ex. en renonçant aux frais d’annulation
  • Mise à disposition de mouchoirs, d’une poubelle et d’un désinfectant pour les mains (ou d’une station de lavage des mains) dans votre établissement
  • S’assurer que les surfaces à contact élevé (comme les poignées de porte, les interrupteurs d’éclairage, les téléphones et les robinets d’évier) sont nettoyées avec un désinfectant régulièrement, ou même entre les rendez-vous des clients
  • S’engager dans une bonne technique de lavage des mains entre les sessions avec les clients
  • Demander des soins médicaux tôt si vous présentez vous-même des symptômes et fournir à votre fournisseur de soins de santé des informations sur les voyages.

Les PA et les autres fournisseurs de soins de santé peuvent également consulter les documents sur Pratiques de base et précautions supplémentaires de Santé publique Ontario.

Sources d’informations fiables:

Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, David Williams, a émis ces conseils à l’intention des fournisseurs de soins de santé et de leurs employeurs. Il a également rendu une ordonnance le 19 mars indiquant que les fournisseurs de soins de santé devraient cesser ou réduire tout service facultatif.

Que sait-on de COVID-19?

“Les coronavirus (CoV) sont une grande famille de virus qui provoquent des maladies allant du rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), le syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV) et COVID-19. Un nouveau coronavirus est une nouvelle souche qui n’a pas été identifiée auparavant chez l’homme.

Les signes d’infection courants sont la fièvre, les symptômes respiratoires tels que la toux, l’essoufflement et les difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, une insuffisance rénale et même la mort.

Les recommandations pour prévenir la propagation de l’infection comprennent l’hygiène des mains (soit le frottement des mains à base d’alcool ou le lavage des mains avec de l’eau et du savon), l’hygiène respiratoire et l’étiquette de la toux (par exemple, se couvrir la bouche et le nez lors de la toux et des éternuements, utiliser des tissus pour contenir les sécrétions respiratoires ).” -Novel Coronavirus (COVID-19) Guide pour les prestataires de soins primaires en milieu communautaire

Retour au sommet

Que dois-je savoir maintenant sur la pandémie de COVID-19?

L’OPAO a publié des avis aux PA concernant COVID-19 que nous continuerons de mettre à jour. Il fournit des informations générales et des liens importants vers des sources fiables d’informations sur la pratique des soins de santé, l’infection au COVID-19 ainsi que l’état de la pandémie. Vous êtes encouragés à vous renseigner en utilisant ces liens et à vérifier régulièrement les mises à jour.

Retour au sommet

Je reviens tout juste d’un voyage à l’extérieur du Canada OU je pense que j’ai peut-être été exposé à quelqu’un qui a été testé positif pour COVID-19. Que devrais-je faire?

Le gouvernement de l’Ontario dispose d’un outil d’auto-évaluation COVID-19 en ligne que vous pouvez utiliser pour évaluer votre situation et qui vous aidera à décider des mesures à prendre. Si votre situation vous oblige à vous isoler, l’OPAO s’attend à ce que vous le fassiez afin de limiter la possibilité d’exposer vos clients à l’infection.

Si vous êtes un employé d’une agence, d’un hôpital ou d’une clinique communautaire, votre employeur peut déjà avoir une politique en place. Dans ce cas, nous vous encourageons à travailler avec votre employeur pour déterminer une ligne de conduite appropriée concernant l’auto-isolement après une période de voyage à l’extérieur du Canada ou une exposition possible à une personne dont le test de COVID-19 a été positif.

Les praticiens privés, y compris les cabinets privés de groupe, sont encouragés à évaluer la situation et à établir une politique responsable proportionnelle aux risques que présente COVID-19.

Reconnaissant que l’auto-isolement pourrait affecter votre capacité à fournir des services aux clients, nous vous encourageons à envisager des options pour d’autres arrangements. Voir notre réponse à la FAQ COVID-19 concernant la pratique électronique (ci-dessous).

Retour au sommet

Dois-je signaler les clients à la santé publique si je soupçonne qu’ils ont COVID-19?

Les prestataires de soins de santé primaires, les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée sont tenus de signaler les cas confirmés ou probables. Les PA ne sont pas tenus de signaler les cas suspects.

En vertu des pouvoirs accordés par les lois de santé publique de l’Ontario, les autorités de santé publique peuvent rendre une ordonnance enjoignant à tout dépositaire de renseignements sur la santé de fournir des renseignements, y compris les renseignements personnels sur la santé d’un client. Cette ordonnance ne peut être rendue que s’il existe des motifs de croire que les informations sont nécessaires pour enquêter, éliminer ou réduire les risques immédiats et graves pour la santé de toute personne.

Au cours d’une pandémie, les responsables de la santé publique feront tout leur possible pour rechercher les contacts des individus avec des cas confirmés de COVID-19. Si vous recevez une demande d’une autorité de santé publique pour les renseignements personnels sur la santé d’un de vos clients pour cette raison, vous pouvez coopérer avec la demande si vous avez des motifs raisonnables de croire que la divulgation est nécessaire aux fins d’éliminer ou de réduire un risque de préjudice. Dans le cas où vous recevez une commande, vous ne devez fournir que les informations nécessaires aux fins. Voir l’article 77.6 (1) – (7) de la Loi sur la protection et la promotion de la santé

Retour au sommet

Quels conseils pouvez-vous fournir sur la planification?

Vous pouvez consulter les sites ci-dessous pour obtenir des conseils spécifiques à l’intention des prestataires de soins de santé.

Gardez à l’esprit que ces informations sont destinées aux professionnels des soins primaires et aigus et donc – en plus de conseils généraux utiles – comprend des informations sur le traitement et les mesures de contrôle des infections qui ne sont probablement pas pertinentes pour la pratique de la psychothérapie.

Nous vous recommandons d’envisager une approche progressive de la planification. Que devez-vous faire aujourd’hui? Que devez-vous faire si les circonstances changent?

Voici quelques étapes pratiques à considérer:

  • Élaborez un plan de communication pour faire savoir à vos clients à quoi s’attendre en ce qui concerne votre pratique pendant la pandémie. Faites-leur savoir si vous effectuerez un dépistage pour confirmer les rendez-vous, si ou comment vous appliquerez votre politique d’annulation pendant la pandémie, ce qu’ils devraient rechercher lors de l’auto-dépistage avant d’assister aux rendez-vous.
  • Utilisez la communication avec les clients comme une opportunité de fournir des informations précises à ceux qui pourraient se sentir anxieux en raison de la couverture médiatique de la pandémie. Dirigez-les vers des sources d’information fiables.
  • Envisagez de passer à la pratique électronique (voir les conseils à ce sujet ci-dessous) afin d’assurer la continuité des soins.
  • Ayez à votre disposition des fournitures d’hygiène telles que des mouchoirs, une poubelle et un désinfectant pour les mains (ou une station de lavage des mains)

Nous vous encourageons également à vous renseigner auprès de votre association professionnelle car elle peut avoir des conseils ou des ressources qui pourraient vous être utiles dans la planification.

Retour au sommet

Puis-je passer à la pratique électronique?

Si vous disposez de la technologie appropriée et que vous possédez l’éventail des compétences nécessaires pour engager les clients dans un processus thérapeutique sûr et efficace, la pratique électronique peut être une option pour vous de continuer à fournir des soins aux clients à distance.

Veuillez vous assurer de prendre en compte des questions telles que le consentement, la confidentialité et l’assurance responsabilité professionnelle. L’OPAO dispose d’informations sur la pratique électronique disponibles sur le site Web:

Pour des conseils plus spécifiques, veuillez consulter le dernier article sur la mise en (Implementing Electronic Practice) œuvre de la pratique électronique comme moyen de fournir des soins pendant la pandémie.

Retour au sommet

Quelle plateforme dois-je utiliser si je décide de fournir des services par vidéoconférence?

L’OPAO ne peut pas recommander une plate-forme spécifique, car la technologie évolue constamment et il y a tellement d’options disponibles. Cependant, nous sommes conscients que de nombreux PA peuvent envisager de mettre en œuvre la pratique électronique à court terme et ont besoin d’un soutien immédiat.

Compte tenu de cela, nous voulions partager LES SOINS VIRTUELS ET LE NOUVEAU CORONAVIRUS 2019 (COVID-19). Cette ressource comprend une liste complète d’outils électroniques qui ont été développés spécifiquement pour les «visites vidéo» et d’autres formes de pratique médicale virtuelle ou à distance. La liste a été établie par l’association professionnelle des médecins de cette province – l’Ontario Medical Association – et un partenaire de prestation de cybersanté – OntarioMD – qui travaillent ensemble pour aider les médecins à prodiguer des soins pendant la pandémie.

Veuillez noter que l’OPAO ne peut attester de l’efficacité ou de la pertinence de ces plateformes.

Veuillez également noter que les exigences de confidentialité doivent être prises en compte de bout en bout – de la sécurité de votre point d’accès Internet, aux appareils que vous utilisez, aux fonctionnalités des plates-formes spécifiques que vous utilisez.

Votre association professionnelle ou un consultant en technologie de l’information peut être en mesure d’offrir des conseils ou du soutien à cet égard.

Retour au sommet

Puis-je fournir / recevoir une supervision en ligne?

La supervision clinique peut être effectuée en utilisant les mêmes plateformes électroniques que la psychothérapie à distance. Les superviseurs et les supervisées sont encouragés à examiner les informations fournies par l’OPAO sur la meilleure façon de garantir que l’approche adoptée et la plate-forme utilisée seront conformes aux normes de pratique et constitueront un moyen efficace de se connecter.

Retour au sommet

Les heures accumulées en dispensant une thérapie en ligne compteront-elles pour ceux qui sont dans le processus de demande ou en accumulant des heures pour le transfert de catégorie?

Oui, si les heures de thérapie en ligne fournissent des soins dans le cadre de la psychothérapie et sont correctement supervisées, elles compteront pour les heures de contact direct avec le client qui sont nécessaires pour l’inscription et le transfert de catégorie

Retour au sommet

Le traitement de ma demande sera-t-il affecté par la pandémie?

Pendant que l’équipe du l’OPAO fonctionne à distance, le personnel continue de travailler à plein temps pour traiter et approuver les demandes.

Transcriptions et évaluations des titres de compétences
En date du 16 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre, nous ne pouvons pas recevoir les relevés de notes officiels et les évaluations des titres de compétences par la poste.

Pendant cette période, les candidats peuvent télécharger une transcription non officielle dans l’onglet «Documents» de leur compte OPAO. Les candidats doivent envoyer un message pour informer le personnel du l’OPAO une fois qu’ils ont téléchargé la documentation. Une transcription officielle sur papier envoyée par la suite au l’OPAO à une date ultérieure sera nécessaire pour s’inscrire à l’examen d’inscription après approbation.

Les candidats formés à l’étranger sont encouragés à obtenir une évaluation des titres de compétences par le biais de World Education Services car ils envoient au l’OPAO les évaluations terminées avec les relevés de notes par voie électronique.

Déclaration solennelle
L’OPAO exige normalement que la déclaration solennelle soit signée par une personne autorisée (par exemple, commissaire à l’assermentation, notaire ou juge). Jusqu’à nouvel ordre, l’OPAO n’acceptera que les déclarations statutaires signées uniquement par le demandeur. À une date ultérieure, afin de vous inscrire à l’examen d’inscription, une déclaration solennelle signée par une personne autorisée sera requise.

Retour au sommet

L’examen du 30 avril 2020 est-il toujours en cours?

Non. L’examen d’inscription du 30 avril 2020 est reporté jusqu’à nouvel ordre. Nous continuerons de surveiller la situation pour déterminer la première date possible de report et communiquerons les prochaines étapes après le 1er mai 2020.

Retour au sommet