L’Ontario est partie à l’Accord sur le commerce intérieur (ACI) qui assure la mobilité de la main-d’œuvre des professionnels réglementés entre les provinces. De plus, l’Ontario a adopté sa propre Loi sur la mobilité de la main-d’œuvre en 2009, mettant en œuvre l’ACI.

En vertu des lois sur la mobilité de la main-d’œuvre, l’Ordre est légalement tenu d’accepter les qualifications professionnelles des personnes qui détiennent des certificats d’inscription « équivalents » dans une autre province ou territoire canadien et qui ont travaillé dans cette profession dans leur province au cours des trois années précédentes. Les candidats inscrits dans une autre province ou territoire qui souhaitent présenter une demande d’inscription auprès de l’OPAO ont besoin de ne pas utiliser le titre de psychothérapeute autorisé dans l’autre juridiction. Le facteur déterminant sera de savoir si le champ d’application dans cette juridiction est sensiblement équivalent au champ d’application pour les PA en Ontario.

En vertu des règles de mobilité de la main-d’œuvre, l’OPAO ne peut pas :

  • examiner les qualifications scolaires du candidat; ou
  • les obliger à passer l’examen d’inscription.

L’OPAO peut:

  • poser des questions sur les conclusions antérieure d’inconduite, d’infractions et de négligence;
  • exiger des compétences linguistiques (mais seulement si l’ordre précédent n’avait pas d’exigence linguistique);
  • exiger une couverture d’assurance responsabilité professionnelle;
  • exiger du candidat qu’il termine avec succès le module d’apprentissage en ligne de la jurisprudence;
  • se renseigner sur leurs heures de contact direct avec les clients et de supervision clinique aux fins de la pratique « indépendante »;
  • demander s’ils sont en règle avec leur organisme de réglementation actuel; et
  • demander s’ils exercent leur plein champ d’application de la psychothérapie dans l’autre juridiction.

Actuellement, trois autres provinces réglementent les praticiens qui seront admissibles à présenter une demande d’inscription auprès de l’OPAO en vertu des règles de mobilité de la main-d’œuvre : le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et le Québec. Les inscrits du Collège des conseillers et conseillères thérapeutes du Nouveau-Brunswick (CCTNB) et Nova Scotia College of Counselling Therapists (NSCCT) seront admissibles, de même que les titulaires d’un permis de psychothérapie au Québec.

L’inscription en tant que psychologue dans une autre province canadienne ne satisfait pas aux exigences d’admissibilité à l’inscription de l’OPAO par la voie de mobilité de la main-d’œuvre. Veuillez communiquer avec l’Ordre des psychologues de l’Ontario.