À partir du 1er janvier, 2024, cette version des normes est obsolète. Pour la version actuelle, veuillez visiter Normes d’exercise de la profession (2024). Cette page sera mise à jour vers la version actuelle dans les mois à venir.

MISE EN CONTEXTE

Efficacité de la thérapie

Il est important que les membres s’assurent que toute évaluation ou démarche de thérapie comporte une probabilité raisonnable d’être bénéfique au client. Une thérapie non nécessaire comporte un risque de préjudice, car elle suscite de fausses attentes et entraîne une perte de temps et d’argent pour le client. En définitive, l’un des objectifs importants de la démarche thérapeutique consiste à favoriser l’indépendance et l’autonomie par rapport à la thérapie. Dans le même ordre d’idées, les membres doivent se montrer sensibles à l’effet que peuvent provoquer chez le client certaines étiquettes ou certains résultats d’évaluation. Les Psychothérapeutes autorisés devraient s’efforcer de partager l’information d’une manière qui soit bénéfique au client.

Compréhension de la thérapie par le client

Les membres participent à faire en sorte que les clients prennent des décisions éclairées au sujet de la pertinence de suivre une thérapie. Il importe que les clients comprennent bien l’objectif de la thérapie et l’approche thérapeutique employée, et qu’ils soient conscients des risques potentiels associés à la thérapie.

Poursuite de la thérapie

Si une thérapie n’est plus indiquée, si elle se montre inefficace ou si elle l’est devenue, le Membre doit discuter de la possibilité d’y mettre un terme.

NORME : Traitement non nécessaire

Un Membre offre une thérapie seulement si celle-ci comporte une probabilité raisonnable d’être bénéfique au client, et il la poursuit seulement s’il y a une probabilité raisonnable qu’elle puisse continuer de l’être.

Démonstration de conformité à la norme

Pour démontrer qu’il se conforme à la norme, un Membre peut notamment :

  • offrir une évaluation et/ou une thérapie comportant une probabilité raisonnable d’être bénéfique au client;
  • continuer de fournir une thérapie à un client seulement si la démarche continue d’être indiquée, efficace ou bénéfique;
  • discuter de la possibilité de mettre un terme à la thérapie lorsque celle-ci n’est plus indiquée, efficace ou bénéfique;
  • réévaluer périodiquement avec le client les objectifs et les résultats escomptés de la relation thérapeutique, ainsi que la probabilité qu’elle continue d’être bénéfique.

Voir aussi :

  • Norme 3 Interruption des services
  • Règlement sur la faute professionnelle, disposition 7

Remarque : Les publications de l’Ordre contenant les normes d’exercice, les lignes directrices ou les directives devraient être prises en compte par tous les membres dans la prestation des soins aux clients et dans l’exercice de la profession. Elles sont rédigées en collaboration avec des membres de la profession et décrivent les attentes actuelles à l’égard des professionnels. Il importe de souligner que ces publications de l’Ordre peuvent être utilisées par l’Ordre ou par d’autres organismes afin de déterminer s’il y a eu observance des normes d’exercice et des responsabilités professionnelles appropriées.