À partir du 1er janvier, 2024, cette version des normes est obsolète. Pour la version actuelle, veuillez visiter Normes d’exercise de la profession (2024). Cette page sera mise à jour vers la version actuelle dans les mois à venir.

La relation client-thérapeute est à la base de la psychothérapie. Elle est essentielle à la prestation de soins sécuritaires, efficaces et éthiques. On s’attend des membres à ce que leur conduite soit empreinte de professionnalisme en tout temps, et que le bien-être du client soit prioritaire dans leur relation avec ce dernier.

Les clients confient au thérapeute des renseignements personnels de nature délicate; ils doivent donc pouvoir faire confiance à leur thérapeute à cet égard. Le Membre a la responsabilité légale et professionnelle de garantir la confidentialité des renseignements du client, sous réserve des limites légales à la confidentialité.

Les membres ont l’obligation d’obtenir le consentement éclairé du client avant de commencer à travailler avec celui-ci; ils doivent aussi s’assurer que la thérapie est entreprise seulement si elle est nécessaire et susceptible d’être bénéfique au client.

Les clients souhaitent parfois que leur thérapeute travaille en collaboration avec leurs autres fournisseurs de soins de santé. On s’attend des membres à ce qu’ils communiquent avec les autres professionnels de la santé qui traitent et soignent leur client, à condition que ce dernier ait consenti au partage de l’information, que la communication soit nécessaire et qu’elle s’effectue dans l’intérêt véritable du client.

En outre, les membres doivent s’assurer que le client comprend bien son droit de formuler une plainte à l’Ordre au sujet de leur conduite professionnelle, et qu’il sache où déposer une telle plainte.